EAU DE PARIS

A. Problem Analysis

 1. What was the problem before the implementation of the initiative?
La création d’Eau de Paris a été une réponse à la fois politique et pragmatique de la Ville de Paris face à l’éclatement du service municipal de l’eau entre de multiples acteurs, responsable d’une très grande opacité pour les élus et les citoyens et d’une importante dérive des prix de l’eau pour les usagers. Jusqu’en 2010, le service public de l’eau de Paris était assuré de manière fragmentée entre quatre acteurs : deux grandes entreprises privées qui se répartissaient le marché de la distribution de l’eau aux 3 millions d’usagers parisiens, une société d’économie mixte chargée de la production de l’eau à partir des infrastructures appartenant à la ville et un laboratoire public en charge des analyses et du contrôle sanitaire. Ainsi, à cette époque, il était montré qu’une goutte d’eau produite pouvait changer d’opérateur responsable une dizaine de fois entre l’usine où elle était produite et le robinet de l’usager, générant ainsi une dilution de la responsabilité et une augmentation substantielle des coûts et donc du prix de l’eau pour l’usager. Ce morcellement avait aussi pour conséquence une approche parcellaire de la gestion de l’eau, réduite à sa dimension technico-administrative, sans vision d’ensemble pour l’avenir de la ressource ou pour les besoins sociaux des populations desservies. Des audits ont alors démontré un coût de revient pour la collectivité supérieur de 25% à 30% par rapport au coût réel par abonnés pour l’opérateur. Ainsi, les contrats en cours ne permettaient pas une véritable transparence et un réel contrôle des flux financiers, alors même que sur la période de 1980 à 2010, le prix de l’eau potable pour les usagers connaissait une augmentation moyenne de 7% par an, soit très supérieur à l’inflation. Parallèlement, les autorités publiques locales avaient perdu le contrôle et le pilotage de la politique d’investissement nécessaire à l’entretien et à la modernisation du patrimoine. A partir de 2007, la municipalité engage un processus de reprise en main de son service public de l’eau, s’appuyant sur des débats publics avec les associations et les organisations syndicales ainsi que les avis des instances de concertation où siègent des représentants d’usagers. La décision est prise en 2008 de créer une régie publique, prenant en charge l’intégralité de la chaine de production et de distribution de l’eau, avec comme seule finalité l’intérêt général et comme objectif le développement durable. C’est ainsi qu’Eau de Paris (EDP) est née en 2010 de la volonté politique des élus de Paris de mettre en place un service public local de l’eau parfaitement contrôlé, transparent et fournissant à ses usagers un service de haute qualité au juste prix. Ce faisant, la ville de Paris entendait aussi assumer sa responsabilité sociale et environnementale, en affirmant le droit à l’eau pour tous et la gestion non lucrative de l’eau, ressource naturelle fragile, bien commun de l’humanité.

B. Strategic Approach

 2. What was the solution?
Eau de Paris vise à assurer un service public de l’eau transparent, au service des citoyens et de l’intérêt général. C’est une entreprise publique animée de valeurs fortes de qualité, de responsabilité, de gestion durable et solidaire, qui symbolise un modèle économique et social d’avenir. Par une gouvernance ouverte et participative, Eau de Paris contribue à faire de la gestion de l’eau un enjeu démocratique majeur.

 3. How did the initiative solve the problem and improve people’s lives?
Dès sa création Eau de Paris a permis l’émergence d’un nouveau modèle de service public de l’eau à l’échelle d’une grande métropole. Ce nouveau modèle est fondé sur une approche globale, dans toutes ses dimensions économique, citoyenne, sociale et environnementale. Ainsi, Eau de Paris est à la fois un opérateur industriel en charge de la production et de la distribution d’eau potable de qualité garantie, au prix le plus bas et une entreprise à la gouvernance ouverte et participative. C’est un garant de l’accès à l’eau comme élément vital et essentiel pour tous et toutes, et un acteur engagé de la préservation à moyen et long terme de l’eau, ressource naturelle menacée par les effets du changement climatique et des activités humaines. Eau de Paris s’est déployée progressivement à partir de 2010 avec : - Mise en place d’un opérateur unique du service public de l’eau potable pour plus de 3 millions d’usagers (habitants ou visiteurs), avec fusion des entités et intégration des salariés. - Economie nette annuelle de plus de 30 M€ d’argent public par rapport au mode de gestion précédent, qui a été intégralement répercutée sur la facture des usagers : le prix de l’eau a ainsi baissé de 8% dès le 1er janvier 2011 pour tous les usagers, et est encore aujourd’hui inférieur au prix initial, avant remunicipalisation. - Gestion de l’eau pleinement intégrée, depuis le captage de l’eau jusqu’au robinet des habitants, avec une responsabilisation complète de l’opérateur vis-à-vis de la collectivité et des usagers. - Activité transparente et contrôléepar un Conseil d’Administration composé d’élus, de représentants des salariés de l’entreprise, d’associations et d’expert et par l’autorité de tutelle qu’est la ville de Paris avec qui est conclu un Contrat d’Objectif, qui fixe des indicateurs de gestion et de performance. - Mise en œuvre du droit à l’eau par le développement des fontaines publiques gratuites sur l’espace public, la coopération avec les associations de soutien aux sans-abris et aux réfugiés, le partenariat avec les bailleurs sociaux et l’intervention dans le Fonds de Solidarité Logement de la ville de Paris. - Stratégie active de protection de la ressource, par un partenariat étroit avec les collectivités et les agriculteurs des aires d’alimentation d’Eau de Paris, visant à développer des pratiques agricoles durables favorables à la qualité de l’eau et à la préservation de la biodiversité. - Engagement en tant qu’acteur de la ville durable, par la mise en œuvre d’un plan énergie-climat visant à réduire l’empreinte écologique des activités de l’entreprise et contribuant à la stratégie d’adaptation du territoire face au changement climatique, notamment par la végétalisation de ses infrastructures et le développement de l’eau non potable. Depuis plus de 5 ans, Eau de Paris a consolidé son activité et affiche une parfaite santé économique et financière, dans un contexte où pourtant la baisse structurelle des consommations d’eau et la hausse des coûts mettent en tension l’ensemble du secteur. Ce modèle d’entreprise, fondé sur l’intérêt général, se révèle particulièrement résilient et représente désormais un exemple fort de gestion publique efficace, solidaire et durable.

C. Execution and Implementation

 4. In which ways is the initiative creative and innovative?
Une gouvernance ouverte et participative : Portée par une volonté politique forte, Eau de Paris est dotée d’une gouvernance ouverte et participative, via un Conseil d’administration pluraliste et divers, entièrement bénévole, dans lequel tant les élus (13) que les représentants des salariés (2) et associatifs (3) ont des voix délibératives. Par ailleurs, l’Observatoire Parisien de l’Eau (OPE), représenté au sein d’EDP, est une instance de démocratie participative indépendante, constituée d’associations d’usagers, de représentants de quartiers et aussi d’acteurs institutionnels et chercheurs spécialistes du monde de l’eau. Pensé comme un organe de consultation et de contrôle citoyen, l’OPE est consulté sur tous les grands dossiers de la politique parisienne de l’eau, et représente plus particulièrement les intérêts des usagers au sein d’Eau de Paris. Une nouvelle génération d’entreprise publique : Etre porteur de valeurs sociales et éthiques, sans réduire son exigence en termes de qualité de service et de performances, conjuguer projet industriel et économique avec une approche politique et sociale du droit universel à l’eau : ces doubles leviers traduisent également le caractère innovant d’Eau de Paris. La pertinence, l’efficience et la solidité du modèle public de l’eau qu’incarne Eau de Paris en font l’ambassadeur d’une nouvelle génération d’entreprises publiques, dont la création de valeur est centrée sur la qualité de service au meilleur prix, des investissements durables et une gestion responsable de la ressource.

 5. Who implemented the initiative and what is the size of the population affected by this initiative?
Etablissement public industriel et commercial créé par la ville de Paris, Eau de Paris capte, produit et distribue 170 Millions de mètres cube d’eau potable par an à 3 millions d’usagers. Compte tenu de l’habitat quasi exclusivement collectif du territoire, Eau de Paris gère au total les contrats de 93 000 abonnés. Eau de Paris, ce sont aujourd’hui 914 hommes et femmes salariés, représentant plus de 60 métiers qui assurent la gestion du service public d’eau potable. Ils et elles sont répartis sur 5 régions et 12 départements où sont implantés les équipements utiles à la gestion du service : 6 usines de traitement de l’eau, 5 réservoirs principaux, 470 kilomètres d’aqueduc. Eau de Paris est également en charge de la gestion et de la modernisation du réseau d’eau non potable de la ville de Paris, ainsi que des fontaines sur l’espace public et de la gestion des points d’eau nécessaires au service de défense extérieure contre l’incendie. L’établissement public est administré par un conseil d’administration composé d’élus, de représentants de la société civile et de salariés. La direction opérationnelle est assurée par une équipe dirigeante de 10 directeurs et directrices techniques et administratifs, sous la responsabilité d’un directeur général et de deux directeurs généraux adjoints. Son statut d’entreprise publique adossée à des infrastructures performantes permet à Eau de Paris d’assurer le prix de l’eau le plus bas de sa région (1 € du mètre cube pour la part eau potable de la facture) tout en réinjectant l’intégralité de ses excédents d’exploitation dans les programmes d’entretien et de modernisation de son patrimoine.
 6. How was the strategy implemented and what resources were mobilized?
La création d’Eau de Paris a été précédée d’une phase de 3 années (2008/2010) au cours desquelles la Ville de Paris a mis en œuvre l’ensemble des procédures administratives et juridiques permettant d’aboutir à la fusion des 4 entités qui ont constitué la régie lors de sa mise en service au 1/1/2010. Ces procédures sont détaillées dans l’ouvrage produit en annexe. L’adoption en 2010 d’un premier contrat d’objectifs liant Eau de Paris à la Ville de Paris et fixant à la première des objectifs chiffrés ambitieux dans tous ses domaines d’activité a constitué une étape importante dans la montée en puissance du nouvel opérateur. En 2014, la validation d’un plan pluriannuel d’investissement courant jusqu’en 2020 et doté d’un budget de 450M€ sur la période a marqué à la fois l’ambition et la capacité d’Eau de Paris d’œuvrer pour l’optimisation et la conservation de son patrimoine industriel afin de transmettre aux générations futures un dispositif d’approvisionnement en eau efficace, fiable et respectueux de la ressource et de l’environnement. La même année, l’entreprise s’est engagée, aux côtés de la Ville de Paris, dans la mise en place d’une expérimentation de tarif social de l’eau, dans le cadre d’une loi dite « loi Brottes ». Au travers d’un partenariat avec le centre d’action sociale de la Ville de Paris, cette initiative complète le dispositif d’Eau de Paris en faveur de l’accès de tous, et notamment des plus modestes, à l’eau potable. Les années 2016 et 2017 sont marquées par l’arrivée à maturité de l’entreprise dans sa prise en compte des enjeux de la transition écologique et du développement durable. L’engagement d’Eau de Paris dans ce domaine se traduit dans un triptyque de stratégies complémentaires : une en faveur de la biodiversité, la deuxième portant la définition d’un plan climat-énergie (avec des mesures d’adaptation et d’atténuation du changement climatique) et la troisième portant sur le sujet essentiel de la protection de la ressource, sur lequel Eau de Paris a été pionnier en France. Performante, sociale et responsable, ces trois adjectifs décrivent donc bien la stratégie d’Eau de Paris. Conformément aux textes en vigueur en France et au vertueux principe selon lequel « l’eau paye l’eau », la création du service parisien d’eau potable et la mise en œuvre de sa stratégie reposent quasi-uniquement sur la contribution des usagers par le biais des factures d’eau. Grâce à la qualité des projets portés, Eau de Paris bénéficie régulièrement de soutiens financiers de l’Etat, au travers de l’agence de l’eau Seine-Normandie. Son modèle économique est particulièrement robuste, garantissant sur le très long terme le financement d’un service public essentiel. L’entreprise travaille par ailleurs dans le cadre de la comptabilité publique, sous le contrôle d’un agent comptable nommé par le Ministère français des finances, qui est garant de la régularité des comptes et de la transparence et de la qualité des données financières partagées avec la Ville de Paris ainsi qu’avec l’ensemble des parties prenantes.

 7. Who were the stakeholders involved in the design of the initiative and in its implementation?
L’ensemble du processus de remunicipalisation du service public de l’eau et de création d’Eau de Paris a été piloté par la municipalité de Paris, appuyée par les services techniques et juridiques qui ont été fortement mis à contribution compte tenu de la complexité et de l’ampleur du projet. Cependant, conformément à sa volonté politique d’associer étroitement les acteurs de la société civile, de nombreux partenaires associatifs ont suivi de près le processus et on été amenés à donner des avis formalisés lors de plusieurs étapes clés. Ainsi, l’Observatoire Parisien de l’Eau a-t-il joué un rôle central de contrôle et de vigilance. Composé d’une multitude d’acteurs aux profils variés (bailleurs sociaux, association de locataires, associations environnementales, syndicats, conseillers de quartier, chercheurs…), il a accompagné la ville dans sa démarche en donnant des avis circonstanciés aux étapes essentielle du processus de remunicipalisation. Aujourd’hui, l’OPE reste un interlocuteur central de la ville et d’Eau de Paris ; il est consulté sur chacun des grands volets de la politique parisienne de l’eau, comme récemment sur le schéma directeur d’eau non potable ou la stratégie de protection de la ressource d’Eau de Paris.

 8. What were the most successful outputs and why was the initiative effective?
Le contrat d’objectif qui lie Eau de Paris à la Ville de Paris, est l’instrument de pilotage et d’évaluation de l’autorité de tutelle municipale et c’est en quelque sorte la « boussole » de l’entreprise. Il fixe en particulier un certains nombre de critères qui garantissent une gestion équilibrée en encadrant strictement l’évolution de certaines charges, des choix stratégiques d’investissement et du prix de l’eau. Révisable tous les 5 ans, il prévoit une évaluation régulière (mensuelle et semestrielle) par les services de la ville et une évaluation annuelle présentée au Conseil de Paris, à l’Observatoire Parisien de l’Eau et en Conseil d’administration d’Eau de Paris. Ce contrat prévoit la fourniture de données et d’indicateurs, assortis de cibles, qui rendent compte de la qualité du service, de ses performances, aussi bien techniques que financière ou sociales. Le rapport annuel prévoit notamment une enquête de satisfaction des usagers (taux de satisfaction de 92% en 2015). Le 13 février 2015, le Conseil d'administration d'Eau de Paris a adopté le deuxième contrat d'objectifs, qui lie la Ville de Paris à sa régie pour la période 2015-2020. Ce contrat fixe les objectifs à atteindre ainsi que les indicateurs de performance permettant d'évaluer la qualité du service rendu aux Parisiens. Il constitue un véritable « acte II de la remunicipalisation » opérée en 2010. Il réaffirme également les trois priorités d'Eau de Paris : l'action sociale, la protection de l'environnement et l'innovation, qui sont déclinées en 10 objectifs : 1. Garantir un approvisionnement en eau de qualité, en toute circonstance. 2. Placer l’usager au cœur du service de l’eau. 3. Assurer une gestion rigoureuse et équilibrée. 4. Garantir l’accès à l’eau. 5. Assurer la performance du réseau et des installations. 6. Assurer la pérennité et un niveau d’entretien optimal du patrimoine. 7. Développer une vision prospective du système d’alimentation en eau. 8. Mettre l’innovation sociale au service de la performance. 9. S’inscrire dans une politique affirmée de développement durable. 10. Gérer et développer le service de l’eau non potable. En 2016, sur la totalité des indicateurs de performance majeurs, Eau de Paris pouvait afficher un bilan particulièrement éloquent : 100% de taux de conformité de l’eau livrée aux usagers, un taux de rendement du réseau supérieur à 90% (rendement dit « ONEMA », indicateur mesurant l’efficacité du service au regard des ressources en eau prélevées dans le milieu naturel, une satisfaction des usagers très élevées, le tout avec un prix de l’eau toujours inférieur à ce qu’il était avant la création de l’entreprise publique et sensiblement plus accessible que les tarifs pratiqués par les autres opérateurs de la région parisienne.

 9. What were the main obstacles encountered and how were they overcome?
Le passage d’une gestion privée et éclatée à une gestion publique, par un opérateur unique, a supposé une phase de transition de plusieurs années au cours de laquelle plusieurs difficultés ont dû être surmontées. Parmi celles-ci, la question de la fusion des équipes et des statuts des personnels a donné lieu à une intense période de négociations afin d’aboutir à une harmonisation consensuelle, réalisée le plus souvent sur des bases favorables aux salariés. L’enjeu de la construction d’une culture commune d’entreprise reste central et mobilise encore aujourd’hui les équipes d’Eau de Paris. La question des systèmes d’information, de leur compatibilité et du traitement des données utiles au service, auparavant détenus par les exploitants privés, s’est également révélée particulièrement sensible. Le processus de remunicipalisation s’est heurté à plusieurs obstacles techniques et juridiques, qui n’ont été levés qu’au prix de la mise en place de marchés transitoires avec ces anciens délégataires, pour permettre une continuité du service auprès des usagers.

D. Impact and Sustainability

 10. What were the key benefits resulting from this initiative?
L’engagement social d’Eau de Paris repose sur une approche interne/externe. En interne, l’entreprise publique tend vers un modèle de gestion durable et équitable de ses équipes. Adaptabilité, égalité et diversité sont les valeurs qui fondent la démarche Ressource Humaines de l’entreprise. Eau de Paris fait partie des entreprises pionnières engagées en faveur de la diversité et la lutte contre toutes les formes de discriminations. Elle a défini une politique d’égalité femmes-hommes et de diversité qui promeut l’égalité de droits et de traitement des salarié-es selon les critères de la loi (origine, sexe, situation de famille, grossesse, handicap….) Eau de Paris lutte en faveur de l’intégration du handicap à tous les niveaux, dans le cadre de la politique de recrutement, du maintien dans l’emploi et dans le recours à des achats responsables et solidaires auprès d’établissements d’aide par le travail. L’entreprise, grâce aux efforts fournis, est doublement labellisée pour l’égalité professionnelle et la diversité. Elle a aussi signé la charte LGBT et mène des actions fortes de prévention des discriminations, des agissements sexistes et des pratiques addictives. En externe, la gestion du service public est guidée par l’intérêt général, avec des actions ciblées en direction des personnes en situation précaire L’aide aux ménages en difficulté passe notamment par une contribution au Fonds de Solidarité Logement (FSL), à hauteur de 500 000 euros par an, pour aider à la prise en charge des impayés d’eau dans les charges locatives des ménages. Cette aide assure à 5 400 familles parisiennes une prise en charge du tiers d’une facture d’eau moyenne annuelle, estimée à Paris à 300 euros. Des actions préventives sont développées grâce à des partenariats avec des bailleurs sociaux (Paris Habitat, Elogie) pour améliorer la maîtrise des consommations d’eau et d’énergie des locataires, notamment via l’installation d’économiseurs d’eau. Ces mesures permettent, en réduisant les volumes consommés, de diminuer la facture d’eau froide et d’eau chaude des ménages. Eau de Paris vient en aide aux sans-abri. Elle met gratuitement à disposition des équipes municipales et des associations des volumes d’eau potable à fins de distribution lors des maraudes. Récemment, Eau de Paris a contribué à la création de 2 centres d’accueil pour réfugiés par la ville de Paris. Toute l’année, elle maintient 30 fontaines en fonctionnement, même l’hiver, et diffuse auprès des services sociaux une carte des points d’eau potable. Le respect effectif du droit à l’eau passe par le maintien de l’alimentation dans les immeubles occupés par des tiers ne justifiant d’aucun droit ni titre (squats). L’action sociale d’Eau de Paris s’organise également dans le cadre de partenariats avec des associations implantées dans les quartiers populaires pour promouvoir l’usage quotidien d’eau du robinet que ce soit auprès des familles ou des enfants, dans le cadre d’animations et de sensibilisation pédagogique. Elle dispose pour ce faire d’un lieu unique à Paris, le Pavillon de l’eau, où elle accueille chaque année plus de 30 000 personnes dont près de 20 000 enfants des écoles parisiennes et en particulier des établissements des quartiers populaires.

 11. Did the initiative improve integrity and/or accountability in public service? (If applicable)
Eau de Paris incarne un modèle de gestion publique fondé sur un principe simple : l’eau, patrimoine de l’humanité, constitue un bien commun et doit être gérée de manière éthique et solidaire, selon des critères sociaux, environnementaux, techniques, économiques et démocratiques de longue durée. Une approche qui a conduit Eau de Paris à promouvoir quatre valeurs fondamentales. • Qualité : fiabilité du schéma d’alimentation en eau, performance des installations hydrauliques, qualité du service rendu aux usagers, qualité de l’eau fournie au robinet… Eau de Paris cultive un fort niveau d’exigence dans tous ses domaines de compétence. • Proximité : être à l’écoute des usagers est une priorité d’Eau de Paris. Cette proximité se manifeste par l’engagement de garantir aux Parisiens un approvisionnement en eau de qualité en toute circonstance, une accessibilité 24h sur 24 et une information permanente. • Responsabilité environnementale : la protection de la ressource et la réduction de son empreinte écologique sont au cœur de la stratégie environnementale d’Eau de Paris, et sont portés de manière transversale par l’ensemble de l’entreprise. • Responsabilité sociale : l’entreprise se responsabilise tant auprès de ses collaborateurs que des consommateurs de l’eau de Paris. Le respect des diversités, l’insertion sociale et la baisse du prix de l’eau, ainsi que des dispositifs dédiés aux plus démunis, sont les principaux vecteurs de la responsabilité sociale d’Eau de Paris.

 12. Were special measures put in place to ensure that the initiative benefits women and girls and improves the situation of the poorest and most vulnerable? (If applicable)
En tant qu’employeur, Eau de Paris se positionne comme une entreprise publique engagée pour l’égalité au travail ; au-delà de ses engagements forts dans le domaine de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes et de mixité, l’entreprise agit pour l’égalité des chances dans le recrutement et la carrière, la mixité des métiers, la lutte contre les stéréotypes et la prévention de toute forme de discrimination. Ainsi, la proportion de femmes dans les promotions et les augmentations reflète au moins leur part dans chaque catégorie professionnelle. En matière de formation, la part de femmes bénéficiaires reflète également la part de la population féminine au sein de chacune des catégories et chacun des métiers. Eau de Paris favorise l’accès à des formations des femmes après un congé maternité ou congé parental, pour faciliter les évolutions de carrière. Des formations aux métiers fortement masculinisés sont proposées aux femmes, et inversement.

Contact Information

Institution Name:   EAU DE PARIS
Institution Type:   Public Agency  
Contact Person:   BENJAMIN GESTIN
Title:   DIRECTEUR GENERAL  
Telephone/ Fax:   +33 1 58 06 37 80
Institution's / Project's Website:  
E-mail:   benjamin.gestin@eaudeparis.fr  
Address:   19 rue neuve tolbiac
Postal Code:   75013
City:   paris
State/Province:  
Country:  

          Go Back

Print friendly Page
video porno.. brasileiros xxx xhamster