Le Comité des Nations Unies des experts de l'administration publique (CEPA)

Le Comité des experts de l'administration publique des Nations Unies, créée par le Conseil économique et social (ECOSOC ) dans sa résolution 2001/45, est composé de 24 membres qui se réunissent chaque année au Siège de l' ONU à New York . Le Comité est chargé de soutenir le travail de l'ECOSOC concernant la promotion et le développement de l'administration publique et la gouvernance entre les États membres, notamment dans le cadre de l'Agenda 2030 pour le développement durable et en appui à la mise en œuvre et à l'évaluation des progrès dans la réalisation des Objectifs de développement durable.


Depuis sa conversion à partir d'un groupe dans un comité à part entière en 2001, CEPA s'est réuni chaque année afin de fournir des lignes directrices sur les questions de l'administration publique liées à la mise en œuvre des objectifs convenus à l'échelle internationale de développement (IADG), y compris les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et les Objectifs de développement durable. Il a également informé l'ECOSOC sur les dimensions de la gouvernance et l'administration publique de développement socio-économique durable, en particulier en se concentrant sur les thèmes du développement du capital humain, la gouvernance participative, le développement des capacités dans les pays en crise ou sortant d'un conflit, et les innovations dans l'administration publique et la gouvernance, entre autres.



Le Conseil économique et social, dans sa résolution 1199 ( XLII ) du 24 mai 1967, a prié le Secrétaire général d'élaborer des objectifs et des programmes spécifiques dans le domaine de l'administration publique, en étroite collaboration avec les institutions spécialisées et les organisations non gouvernementales concernées. Il a également décidé que le Programme des Nations Unies pour l'administration et les finances publiques doit être examiné par une réunion d'experts devant soumettre leur rapport au Conseil pour examen.

Lors de résolutions ultérieures, le Conseil a invité le Secrétaire général à convoquer des réunions du Groupe d'experts sur le Programme des Nations Unies pour l'administration et les finances publiques et a affecté les lignes directrices du Groupe comme suit:

  • un examen des tendances dans l'administration et les finances publiques aux niveaux local, national, régional et transnational;
  • un examen des enjeux et des priorités de l'administration publique et le financement du développement, en particulier en mettant l'accent sur les pays en développement, les pays les moins avancés et les pays en crise ou sortant d'un conflit;
  • un compte des progrès accomplis dans la mise en œuvre des dispositions pertinentes de l'Agenda de développement des Nations Unies (du point de vue de l'administration publique)

Après la reprise de la cinquantième session de l'Assemblée générale sur l'administration publique et le développement, et guidée par la résolution résultante 50/225 du 19 Avril 1996, les treizième et quatorzième réunions du groupe d'experts ont été organisées en 1997 et 1998 pour aider à la mise en œuvre des décisions prises par l'Assemblée. Lors de sa quatorzième réunion, le Groupe a recommandé au Secrétaire général d'effectuer une évaluation quinquennale des progrès réalisés dans la mise en œuvre de la résolution 50/225 et de faire un rapport de ses conclusions à l'Assemblée par le Conseil en 2001. L'Assemblée a approuvé cette recommandation dans sa résolution 53/201 du 22 Février 1999.

À sa quinzième session, tenue du 8 au 12 mai 2000, le Groupe d'experts a formulé un certain nombre de recommandations sur son statut et les modalités de déclaration, qui a été approuvé par le Conseil dans sa décision 2000/231 du 27 Juillet 2000.

Au paragraphe 1 de l'annexe à sa résolution 2001/45 du 20 Décembre 2001, le Conseil a décidé que le Groupe d'experts sur le Programme des Nations Unies pour l'administration et les finances publiques devrait être rebaptisé le Comité d'experts de l'administration publique. Contrairement au Groupe d'experts, qui a fourni des conseils au Secrétaire général et a eu une relation fragile à l'ECOSOC, le Comité a prévu de fournir des conseils formels à l'ECOSOC, même si son mandat n'a pas changé.

Remarque: Avant de devenir le "Comité d'experts de l'administration publique, il s'appellait "Groupe d'experts de l'administration et des finances publiques". Cliquez ici pour voir les séances 12 à 15 du Groupe d'experts de l'administration et des finances publiques. (Anglais en seulement)